Accès membre

/medias/image/6178128415b990f2d666f4.png

De l'UPVD à Microsoft : portrait de Pierre-Louis Xech

  • 3 sept. 2018
  • -
  • Catégorie : Interview
  • -
  • Auteur : Céline Bruel
  • -
  • Vu : 400 fois
 De l'UPVD à Microsoft : portrait de Pierre-Louis Xech

Aujourd'hui directeur adjoint du Centre de Recherche Commun-INRIA Microsoft Research, en charge de l’équipe de relations avec l’Enseignement Supérieur et la Recherche chez Microsoft France, Pierre-Louis Xech est ce qu'on appelle un Alumni (ancien étudiant) de l'UPVD. Son parcours exemplaire est ponctué d'opportunités qu'il a su saisir.

Pierre-Louis Xech est originaire des Pyrénées-Orientales. Il y fréquente le lycée Arago et entre ensuite à l’université de Perpignan en 1979 pour préparer un DEUG (niveau Bac +2) en mathématiques et physique. A l’époque, il est boursier et vit à la résidence universitaire. Son frère est directeur du service informatique de l’université et il est fier de lui rendre visite régulièrement sur le campus. Il apprécie la proximité de l’université de Perpignan, la bienveillance et la qualité de ses enseignants. Il se bat pour avoir sa première année mais apprécie l’autonomie autorisée par le système universitaire qui lui permet de continuer à vivre sa passion : l’alpinisme. Alors qu’il part finir son cursus universitaire à Toulouse (maîtrise MIAGE) puis à Aix-en-Provence (IAE mathématiques appliquées et statistiques), il s’assure de ne jamais être trop loin des montagnes. Ce ne sont d’ailleurs pas les patrons du CAC 40 qui le guideront dans ses choix, mais les grands sportifs. Il puisera dans leur parcours ses leçons de vie : savoir s’adapter, savoir contourner une difficulté ou l’affronter quand il le faut, se dépasser pour avancer. Depuis sa tendre enfance, il baigne dans l’informatique. Avec son père, ingénieur des Ponts et Chaussées, il peut voir les évolutions du prototype du Concorde à Blagnac et commence à entrevoir tous les potentiels de développements informatiques et technologiques des prochaines années. Il sent qu’il se passe quelque chose. Pierre-Louis veut être aux côtés de ceux qui créent les nouvelles technologies de façon concrète. Il travaillera d’abord à Sophia Antipolis, participant à la création de l’un des premiers compilateurs du langage ADA sans lequel les avions d’aujourd’hui ne seraient pas aussi performants et contribue plus tard à des programmes dans l’industrie aéronautique et de défense collaborant notamment avec des entreprises prestigieuses telles que Dassault. Sa carrière est rythmée par le challenge, l’international et le sport, toujours. Depuis 22 ans chez Microsoft à Toulouse, Cambridge puis Paris, il continue d'être au cœur des enjeux de demain et a comme nouveau cheval de bataille l’intelligence artificielle. Il côtoie désormais la génération Y, la Z bientôt, et garde son ancrage familial à Laroque-des-Albères, au pied des montagnes. Il a créé son emploi, il a choisi sa vie. Aujourd’hui, il a envie de dire aux jeunes de ne pas faire de complexe du provincial. On peut « conquérir le monde depuis Perpignan ! » Pour cela, il faudrait, selon Pierre-Louis, être curieux, ouvrir ses horizons en voyageant, en apprenant les langues étrangères, en faisant des stages. Et puis surtout, ne pas avoir peur de se mettre en danger… Alors, prêts à suivre ce bel exemple d’un des alumni de l’UPVD ?


Auteur :
Céline Bruel

Staff

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire