/medias/image/6178128415b990f2d666f4.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Alan Brazo, le travail pour modèle le sport pour passion !

Interview

-

04/12/2015

Breton de naissance et catalan depuis 5 ans, ce jeune homme d’1,92 et de 23 ans a trouvé sa voie ! Patient, humble et sérieux son parcours et ses projets font de lui un exemple à suivre autant au plan sportif qu’universitaire.
 
Son parcours, ses projets

« Je suis né dans le Morbihan et j’ai grandi à Castres, où je n’étais pas un élève très assidu…(rires gênés) » Son Baccalauréat en poche, il décide d’intégrer l’IUT Génie Biologique option Environnement de l'université de Perpignan. Parallèlement à ses études, Alan est sportif, au départ investi, dans le football, il troque le ballon rond contre le ballon ovale, sur les conseils de son petit frère, à l’arrivée en terre catalane. 
 
Rapidement repéré, il intègre le centre de formation de l’USAP à 20 ans. C’est à ce moment que se pose le dilemme entre les études et le parcours rugbystique. Alan sollicite la Fondation UPVD et son dispositif de soutien pédagogique aux étudiants sportifs de haut niveau. Ce soutien a permis de mener à bien ses deux parcours. « En 2012 je venais de terminer mon DUT et je voulais continuer avec une Licence Sciences de la Terre et de l’Environnement mais mes entraînements étaient de plus en plus contraignants, heureusement l’accompagnement de la Fondation m’a permis de ne pas avoir à choisir entre ma formation et ma passion ! Concrètement la Fondation a financé un étudiant qui m’a aidé tout au long de l’année universitaire pour décrocher ma Licence ». Ses efforts sont payants car il termine 2ème de sa promotion !
 
 
Fort de ses bons résultats il décide de s’inscrire en Master Géosciences Marines et Environnement Aquatique. C’est lors d’un de ses stages, à la Réserve Naturelle Marine de Cerbère Banyuls, durant lequel il étudie l’évolution du mérou et du corb à des fins de protection, que lui vient l’envie de continuer dans ce domaine. « Grâce à ce stage, j'ai pu me rendre compte à quel point le milieu aquatique est fragile.  La problématique de conservation des populations de corb m'a semblé être un sujet de recherche pertinent dans le cadre d'une thèse. Espèce menacée d'extinction, le corb est protégée par un moratoire depuis maintenant 2 ans. Mais elle reste une espèce peu connue du monde scientifique. C'est dans ce cadre que se place mon projet de thèse. Il doit permettre d'enrichir les connaissances sur le corb pour mettre en place des mesures de gestion adaptées et justifier la nécessité du moratoire. Malgré tout, je suis encore à la recherche de financements pour pouvoir mener à bien mon projet dans sa durée et sa totalité.».
 
Le rôle primordial de la Fondation UPVD
« Si je n’avais pas eu l’appui de la Fondation UPVD et de son programme pédagogique, j’aurais du abandonner le rugby. Ce sont des parcours aléatoires qui peuvent malheureusement s’arrêter net en cas de blessure ou de résultats moyens ».
 
« Un vrai leader » pour Sylvain Deroeux, Directeur Général de l’USAP
« C’est une grande fierté pour nous de compter Alan parmi notre effectif, il a un réel pouvoir fédérateur il rayonne autour de lui et, malgré son jeune âge, garde toujours son calme, c’est un réel atout pour le collectif… Sa réussite et son double engagement, universitaire et sportif, en font un homme de grande qualité pour aujourd’hui mais aussi pour demain. »
 
Une thèse qui va permettre de préserver une espèce en voie de disparition
Philippe Lenfant résponsable du CREM supervisera cette thèse, Jérémy Pastor ingénieur de recherche au CEFREM evoque l'interet du travail d'Alan.
« Depuis 2014 nous avons réussi à déposer un moratoire sur la pêche du corb, or ce moratoire ne dure que 5 ans ! Pour maintenir cette protection, il faut des éléments quantitatifs et c’est là que le travail d’Alan va être primordial ».
 
Alan, comment vous voyez vous dans 10 ans ?
« Dans 10 ans, je m'imagine enseigner et transmettre ma passion pour le milieu aquatique comme a pu le faire mon grand-père quand j'étais plus jeune. J'espère aussi avoir eu une carrière sportive passionnante et pleine de challenge, et pourquoi pas être un heureux père de famille.»
 
Le dispositif d’aide aux étudiants sportifs de haut niveau
Fabrice Lorente, Président de l’université de Perpignan et de la Fondation UPVD soulignait « C’est un dispositif très important pour la réussite universitaire des jeunes il permet a de nombreux sportifs soutenus par la fondation de valider leur année, c’est fort de cette réussite que j’ai souhaité que la Fondation UPVD maintienne son accompagnement aux étudiants sportifs de haut niveau ».
 
 
 
 
 

127 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Loïc Tomissi: élu, géographe, urbaniste, entrepreneur, auteur et éternel étudiant

User profile picture

Carla Muti

06 mai

Interview

Hoang Vu Le: sortir des sentiers battus

User profile picture

Carla Muti

01 avril

Interview

Caroline Huguen, géophysicienne chez Total

User profile picture

Carla Muti

26 mars