/medias/image/6178128415b990f2d666f4.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Chloé Pasquet, créatrice de « l’ânesse dans le cerisier »

Publication

-

13/05/2019

Chloé est parvenue à concilier formation et conviction pour créer son entreprise. Après un DUT Génie biologique option agronomie de l’IUT de l’UPVD obtenu en 2009, elle parcourt le monde en multipliant les expériences : woofing, contrôleuse agricole en Europe et en Afrique du Nord. "Je conseille vivement aux jeunes de voyager car c'est une excellente occasion de découvrir des fonctionnements différents avant de s’installer. Même si  j’avais déjà eu envie de me lancer dans l’élevage après ma licence pro, j'ai dû attendre quelques années pour  élever mes ânesses et créer mon atelier de savonnerie « l’ânesse dans le cerisier » à Céret (Pyrénées-Orientales)", explique-t-elle. 


Chloé devient donc éleveuse, productrice et entrepreneure avant trente ans. Le tout en restant bio sur toute la chaîne de production. Elle choisit le pâturage raisonné qui protège et enrichit l’écosystème pour élever ses 6 ânes.

 

Concrètement, les ânes entretiennent des terrains mis à disposition. « L’élevage d’ânesses pour la production de lait permet aussi de respecter le bien-être animal ». Sa gamme de 4 savons est dénuée de packaging et conçue avec 20% de lait et des matières premières bio, le plus locales possible. Avec une technique de saponification à froid, moins énergivore, les matières premières sont mieux préservées et produisent un cosmétique essentiel et solide qui génère peu de déchets.

Chloé présente ses produits à l'UPVD lors du marché des agros
organisé à l'IUT de Perpignan en avril dernier

Depuis un an, elle vend sa production sur le marché de Céret et dans des AMAP, en privilégiant les circuits courts. « J'avais des compétences techniques mais dû être accompagnée pour créer mon entreprise par des structures spécialisées. J’ai aussi levé plus de 8000 euros via une campagne de crowdfunding ».  Chloé affiche des résultats économiques très positifs après une première année d'exploitation en 2018 et développe donc son activité. Elle modernise son laboratoire et va créer son site de vente par internet d’ici la fin de l’année. En parallèle elle compte augmenter progressivement son cheptel ! 


695 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Publication

OPÉRATION CAMPUS VERT

User profile picture

Céline Bruel

18 septembre

Publication

Faites un test pour mieux cerner vos motivations professionnelles!

User profile picture

Céline Bruel

13 septembre

Publication

Soutenez le projet de l'ancienne étudiante Camille Margotton!

User profile picture

Céline Bruel

13 septembre