/medias/image/6178128415b990f2d666f4.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Conseils pour récupérer sans renoncer aux festivités

Vu sur le net

-

04/12/2015



Pourquoi cette coupure est nécessaire ?
« Plus de la moitié des jeunes étudiants loin de chez eux. Les vacances de Noël leur permettent avant tout de retrouver la famille et les amis d'enfance, constate Marie Portal, coordinatrice nationale Promotion de la santé à l'Usem (1). Cela change les idées et offre des occupations différentes de celles de la vie étudiante. » Par ailleurs, ces congés se trouvent à mi-parcours de l'année étudiante : ils permettent de dresser un bilan et d'envisager si nécessaire une réorientation.

Comment relâcher vite la pression ?
« Pour ceux qui ont passé leurs examens avant les vacances, retrouver les siens, s'occuper des achats de Noël, se reposer sur papa-maman... suffit, souligne Marie Portal. Pour ceux qui passent leurs partiels après, c'est délicat. Il faut trouver un compromis entre décompression et révisions. »
Avant tout, une coupure s'impose : le premier week-end des vacances, c'est quartier libre pour profiter des siens, sortir... « Ensuite, il faut se mettre dans les révisions dès le lundi. L'idéal est de faire un planning et d'instaurer un rythme travail le matin, loisirs l'après-midi. » Le week-end de Noël, c'est de nouveau relâche, et on ré-enchaîne pareil la seconde semaine. Il ne faut pas garder les révisions pour la fin : c'est l'assurance de stresser.
« Ceux qui ont déjà passé leurs examens doivent utiliser ces matinées pour mettre à jour les cours du premier semestre et se familiariser avec les nouvelles matières. »

La grasse matinée, ça permet de récupérer ?
Pas du tout ! Un sommeil récupérateur est avant tout régulier. Pas question de rompre brutalement avec les habitudes, d'autant que le matin n'offre pas un sommeil de qualité.
« OK pour se coucher et se lever un peu plus tard les week-ends, mais durant la semaine, mieux vaut rester sur un format 23h-8 h, surtout pour ceux qui ont des révisions. »
Conserver un rythme régulier va aussi permettre d'attaquer la rentrée bien reposé.
 
Comment gérer les excès de fête ?
Pas question de renoncer au foie gras, à la bûche et aux marrons. Alors pour profiter sans abus, d'abord on ne mange pas entre les repas : la boîte de chocolats sur le bureau, non ! Ensuite, on se limite sur les quantités et on ne ressert pas. Enfin, on y va mollo sur l'alcool : outre les nombreux dangers auxquels il expose, il est très calorique et favorise le stockage des graisses. Et entre les repas festifs, on prévoit des menus équilibrés, mais plus légers !

Article du site jactiv.ouest-france.fr

168 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Vu sur le net

Comment se former sur internet ?

User profile picture

Community Manager

06 décembre

Vu sur le net

#ConseilsAlumni : Le comportement gagnant en stage

User profile picture

Community Manager

27 mars

Vu sur le net

#ConseilsAlumni : La communication non verbale

User profile picture

Community Manager

17 mars

upvd-alumni.fr