Accès membre

/medias/image/6178128415b990f2d666f4.png

Hélène Therrode : "les juristes peuvent sortir des sentiers battus!"

  • 17 déc. 2018
  • -
  • Catégorie : Publication
  • -
  • Auteur : Céline Bruel
  • -
  • Vu : 200 fois
Hélène Therrode :

Hélène vient de Brive-la-gaillarde, une jolie petite  ville de Corrèze. Après un bac ES, elle se lance dans des études de droit « un petit peu au pif» avant de découvrir que la discipline lui plaisait énormément. « En sortant du bac, j’étais un peu perdue. J’ai surtout suivi mes amis qui allaient à la fac de droit de Brive, une antenne de l’université de Limoges. Une petite promotion ! Avec moins de cent élèves en première année, on a toujours un prof sous la main, il y a un vrai enseignement de proximité ». Après un master en droit privé et sciences criminelles à Toulouse, elle rejoint l’UPVD pour un master2  droit du contentieux en 2015. « Mon mémoire portait sur le surendettement à la  Banque de France. J’ai ensuite poursuivi en travaillant sur les procédures civiles de recouvrement de créances pendant deux ans à Perpignan.  Je suis devenue responsable d’un cabinet. Ça ne m’a pas plu du tout. Il y avait un vrai manque d’humanité, ce n’était vraiment pas pour moi ! » Hélène abandonne même l’idée de devenir huissier. « Dans ma promotion les étudiants voulaient devenir soit huissier soit avocat. Mais il faut sortir des sentiers battus ! Il y a plein d’autres métiers possibles ! »

Elle s’oriente donc vers la protection juridique et intègre Cfdp assurances à Perpignan. « Là mon travail n’est plus d’enfoncer les gens, c’est l’inverse. Je leur apporte une aide juridique en les accompagnant avant d’être éventuellement pris en charge par des avocats. Concrètement, je traite beaucoup de dossiers, essentiellement par téléphone et par mail. » La juriste suit ensuite son conjoint sur Bordeaux et obtient une mutation interne. « Maintenant, je suis intéressée par certains postes de juristes dans mon entreprise où il y a aussi une dimension commerciale. Je pourrais suivre une formation interne en ce sens. C’est l’avantage de Cfdp. La boite embauche beaucoup de débutants et les forme ensuite. Il y a vraiment de belles possibilités d’évolution ! »

Auteur :
Céline Bruel

Staff

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire