Retour aux actualités
Article précédent

Portrait Alumni - Alisson AGUSSOL, ancienne étudiante de la licence Management Touristique, chargée de développement culturel et territorial pour le Conseil Départemental du Cher

Interview

-

10/11/2020

Aujourd'hui chargée de développement culturel et territorial pour le Conseil Départemental du Cher, Alison AGUSSOL est une ancienne étudiante de l'Université de Perpignan qui a su saisir de belles opportunités.

À la fin de sa classe de terminale, elle s’inscrit pour partir aux États-Unis en tant que fille au pair pour une durée d'un an. Malheureusement, suite à un problème dans sa famille d'accueil, ce programme est annulé et elle se retrouve sans perspectives de voyage ni d'études supérieures (elle n’était pas enregistrée sur Post-Bac). Étant un peu perdue et dans le flou par rapport à son projet professionnel, elle s'inscrit à Lyon dans une école privée pour réaliser un BTS vente et production touristique. Elle y découvre le tourisme. Originaire d'Avignon, elle souhaite revenir dans le sud de la France et y développer son expertise sur cette thématique.

Un peu par hasard mais un heureux hasard…

Par un heureux hasard elle s’inscrit à la licence Management du tourisme à l’UPVD et choisit l'option patrimoine. C’est le coup de cœur. Elle souhaite continuer dans cette branche en se spécialisant dans la valorisation du patrimoine local. Cela lui permet de découvrir de nouveaux horizons qu'elle ne soupçonnait pas.

Elle s'inscrit ensuite au Master stratégie du développement culturel mention médiation de la culture et des patrimoines études culturelles / théorie et analyse critique que propose l’Université d’Avignon.

Durant ce cursus, elle se forme à la médiation culturelle et patrimoniale dans des musées, dans des châteaux ou encore des abbayes.

L’un de ses nombreux stages sera la première marche vers sa future carrière :  le stage au Conseil Départemental de l'Aude à Carcassonne sur la mise en valeur du patrimoine local (une mission UNESCO). Cette expérience lui permet de découvrir la fonction publique et les moyens d'action dans la culture.

Depuis 2016, elle est chargée de développement culturel et territorial pour le conseil départemental du Cher.


« Mon parcours me plait parce qu’il est fait d’heureux hasards. C’est une succession d’expériences qui ont construit mon parcours et le métier que je fais aujourd’hui ; je n’avais aucune idée fixe au départ. Le hasard fait bien les choses. »


Quelles sont ses missions au quotidien ?

Plusieurs axes :

-             Soutien associatif par la campagne de subvention ; elle rencontre les acteurs, elle étudie leur projet, elle le compare avec les dispositifs existants, détermine ce qui est éligible avec des soutiens financiers. Ces soutiens, elle les présente aux élus, ils les votent et ensuite elle accompagne le partenaire dans la mise en œuvre de son projet.


-             Accompagnement communauté de communes ; elle met en place avec ces dernières des contrats pour des saisons culturelles en zone rurale.  Le but est de délocaliser la culture, la faire venir partout pour que les étudiants aient accès à la culture.


-             L’animation du schéma départemental pour les enseignements artistiques ; un projet qu’elle a développé de A à Z en arrivant en 2016, qu’elle anime aujourd’hui et qui porte sur l’enseignement de la musique, de la danse et du théâtre. Elle accompagne aujourd’hui les 27 écoles de musique présentes dans le Cher. Elle assure la pérennité de leur structure et de leur développement par des soutiens financiers (son fonctionnement, la formation des enseignants, à la sécurité, …).


-             L’éducation artistique et culturelle dans les collèges ; organisation d’ateliers culturels et artistiques pour des collégiens en collaboration avec le département du Cher.


Son année à l’UPVD

Si elle devait résumer son expérience au sein de l’UPVD

Elle garde un très bon souvenir de son année passée à Perpignan. La formation lui a plu et lui a ouvert des portes qu’elle ne soupçonnait pas au départ. Elle a rencontré un groupe d’étudiants qui sont devenus des amis et avec qui elle est encore liée. Elle a adoré le cadre exceptionnel qu’offre Perpignan pour faire ses études (« au bord de la mer c’est juste génial et exceptionnel ») mais aussi les actions qu’elle a pu mener durant son cursus ; les projets qu’elle a pu avoir en extérieur (valorisation du patrimoine local, sentier du littoral, ...).

Une anecdote marquante

En début d’année, elle conseille aux étudiants de bien lire la convocation.

Ayant pris un logement à côté de l’université (campus moulin à vent), lors de son premier jour à l’université de Perpignan, elle n’a pas lu l’astérisque sur les documents de rentrée qui stipulait « cours dans l’annexe du centre-ville de Perpignan et non sur le campus du moulin à vent ».

Elle est arrivée à 8h sur le campus du moulin à vent à chercher la salle qui correspondait à sa licence jusqu’à qu’on lui dise « mademoiselle, votre licence n’est pas là, elle est dans l’annexe à l’autre bout de la ville »


« J’ai donc traversé tout Perpignan totalement affolée à 8h du matin parce que je n’avais pas su lire correctement le flyer de rentrée. Commencer son année en se trompant de fac, ça marque ».


Son conseil aux étudiants de l’UPVD

« D’en profiter, de ne pas trop se poser de questions. La formation se fait bien, elle est très enrichissante, on est bien accompagné. L’option patrimoine permet de découvrir pleins de choses, découvrir la région. Il faut en profiter au maximum. Il y a de très belles découvertes à faire dans la région, il faut se laisser porter.

Quand votre professeur vous fait traverser / longer la frontière jusqu’en Espagne ou visiter un bateau hôtel abandonné, c’est assez incongru mais riche d’apprentissage ».

Ses futurs projets

Elle souhaite passer le concours de la fonction publique catégorie A en novembre pour être titularisée. Son objectif dans 2 à 3 ans est d’évoluer sur un axe managérial qu’elle n’a pas encore, toujours dans le domaine culturel mais plus dans l’encadrement.

Pour ce faire, elle s’est même inscrite en prépa depuis la rentrée septembre 2020 afin de mettre toutes les chances de son côté. Nous lui souhaitons bon courage et une bonne réussite.


Son métier face au covid

Malgré des petits soucis informatiques, elle continue son activité en télétravail (consigne de continuité du service public) ; toutes les activités sont maintenues. Suite au premier confinement, son service s’est organisé et équipé pour que ce second se fasse dans les meilleures conditions. Elle et son équipe reviennent une à deux fois par semaine à leur bureau pour la gestion administrative et la réception de documents papier.
 Concernant ses projets, ils suivent leurs cours. Avec son équipe, Alisson prépare la campagne 2021 afin que cette dernière ne soit pas une année blanche dans le domaine de la culture.


144 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Portrait Alumni STAPS - Marc PEYTAVI BETRIU

photo de profil d'un membre

Maxime JEAN

23 octobre

Interview

Portrait Alumni - Maxime JEAN, nouvel animateur du réseau UPVD Alumni !

photo de profil d'un membre

Maxime JEAN

29 septembre

Interview

Portrait d’Edmond JORDA, Maire de Sainte Marie de la mer, Président de l’association des maires, Adjoint de l’intercommunalité des Pyrénées-Orientales

photo de profil d'un membre

Maxime JEAN

22 septembre