/medias/image/6178128415b990f2d666f4.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Témoignage de David Looten, diplômé de l'UPVD

Interview

-

06/11/2015

Je m’appelle David Looten. J’ai 30 ans. Je suis professeur dans l’enseignement secondaire, doctorant en Histoire romaine et entrepreneur du numérique. Je donne des cours à l’UPVD sur l’usage des outils numériques dans le monde culturel.

Diplômé de l’UPVD, pouvez-vous nous présenter votre parcours universitaire ?

Mon parcours universitaire a démarré à l’université Lille 3 Charles-de-Gaulle en 2004. J’ai suivi une licence Histoire puis un master Sciences de l’Antiquité. Lors de mon M2, j’ai eu l’opportunité de séjourner ponctuellement à l’université de Barcelone et à l’École française de Rome. J’ai rejoint l’UPVD en 2012 afin de suivre un master Patrimoine. L’UPVD m’a offert la possibilité de poursuivre ma formation universitaire à l’Université des Baléares. J’ai d’ailleurs obtenu le diplôme de cette université espagnole. Aujourd’hui, je suis doctorant en Histoire romaine à l’université de Caen-Normandie au Centre Michel de Boüard – CRAHAM. J’interviens toujours à l’UPVD où je donne des enseignements sur la communication numérique dans le monde culturel.

Que vous ont apporté vos années passées à l’université ?

Je garde de mes années à l’université un goût pour la recherche, une activité que je poursuis actuellement. Les enseignements que j’ai pu suivre ont nourri ma curiosité. Mais surtout, je considère l’université comme une ouverture sur le monde. Il existe aujourd’hui, pour chaque étudiant, de multiples opportunités d’étudier à l’étranger : bourses d’études, Erasmus, double diplôme, etc. J’ai saisi cette chance et j’encourage les étudiants à ne pas négliger les offres de mobilité internationale.

Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste votre métier et quelles sont les compétences requises pour un tel poste ?

Je suis professeur dans l’enseignement secondaire. Pour exercer cette profession, il est nécessaire d’avoir un diplôme de niveau master dans la discipline enseignée. Il faut surtout être un bon pédagogue, aimer partager son savoir et, dans mon cas, être bivalent (être capable d’enseigner l’histoire-géographie et le français en lycée professionnel). L’enseignement est avant tout une vocation. C’est un métier difficile mais passionnant.

Avez-vous des projets à court ou moyen terme ?

En parallèle à mes activités d’enseignement, je m’investis dans l’entrepreneuriat culturel. Avant de rejoindre l’Éducation nationale, j’ai travaillé dans l’ingénierie culturelle, essentiellement sur des projets numériques (applications d’aide à la visite, supports tactiles, etc.). J’ai maintenu un lien avec le monde de l’entrepreneuriat (réseaux d’entrepreneurs et structures d’accompagnement). Je travaille depuis quelques mois sur un projet de livre numérique éducatif. J’espère pouvoir me doter d’un premier prototype courant 2016.

J’aime également contribuer au rapprochement de l’université et de l’entreprise, deux mondes qui se méconnaissent. À l’UPVD, dans le cadre de mes activités d’enseignement, j’essaie d’associer les étudiants au développement de start’up culturelles innovantes. Cela peut être,

par exemple, de la création de contenus pour une application. Cette expérience numérique offre aux étudiants un nouveau regard sur les métiers de demain.

Que pensez-vous de la création du réseau des anciens Alumni ?

Créer un réseau d’anciens étudiants est une excellente chose. C’est un moyen de rapprocher les compétences. Dans une période où m’emploi se raréfie, il est plus que nécessaire de se constituer un réseau professionnel. Le réseau des anciens Alumni offre cela.

Quel conseil donneriez-vous à un étudiant ou à un Alumni de l’UPVD ?

Sans aucun doute, mettre l’accent sur la mobilité ! Séjourner dans une autre région ou dans un autre pays offre une réelle ouverture d’esprit et... des idées nouvelles. À mon avis, la mobilité est l’une des clés de la réussite ! 

370 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Loïc Tomissi: élu, géographe, urbaniste, entrepreneur, auteur et éternel étudiant

User profile picture

Carla Muti

06 mai

Interview

Hoang Vu Le: sortir des sentiers battus

User profile picture

Carla Muti

01 avril

Interview

Caroline Huguen, géophysicienne chez Total

User profile picture

Carla Muti

26 mars