/medias/image/6178128415b990f2d666f4.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Une expérience entrepreneuriale Start-Up Chile !

Interview

-

20/01/2015

Découvrez le témoignage de Lauris BONNET
Ce professionnel partage avec le réseau UPVD Alumni son expérience entrepreneuriale au sein de l’incubateur Start-Up Chile.



J’ai orienté cette interview autour de ma récente expérience entrepreneuriale au sein de l’incubateur Start-Up Chile (http://www.startupchile.org) durant 2013 - 2014. Il est à noter qu’à ce jour, nous avons pris la décision, dans le courant de l’été, de mettre un terme au projet MissingLINK (http://www.missinglinkventures.com). Les principales raisons résident dans la viabilité difficile du modèle de vente institutionnelle visé (cycles de vente très longs et complexes), le manque de financements relai et la concurrence accrue des principaux fournisseurs de plateformes sociales sur le segment académique (LinkedIn, Microsoft et de multiples startups). Le partage d’expérience est néanmoins intéressant.
 
 
Présentation

Lauris Bonnet, 32 ans, originaire de Grenoble, ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon en 2004 et diplômé du MBA (Master of Business Administration) d’HEC Montréal 2013. Après près de dix années d’expérience industrielle dans les secteurs des technologies, puis de l’énergie et du nucléaire, j’ai récemment fait le choix de compléter ma formation d’ingénieur et d’apporter une dimension internationale à mon profil au travers d’un programme de MBA réalisé au Canada.
 
Cette formation m’a également permis d’approfondir la voie de l’entrepreneuriat, qui m’intéressait depuis plusieurs années. Impliqué dans l’association étudiante, j’ai notamment œuvré à mieux connecter le programme avec l’écosystème entrepreneurial dynamique de Montréal, à mettre en avant les initiatives des étudiants porteurs de projets et à promouvoir l’adéquation des profils de MBA (historiquement principalement destinés à des carrières “corporate” au sein de grands groupes) avec les projets de création d’entreprise.
J’ai également monté, en parallèle de cette année d’études, un projet de start-up, MissingLINK (http://www.missinglinkventures.com), co-fondé avec trois associés canadiens, sélectionné et financé par l’incubateur Start-Up Chile (http://www.startupchile.org), parmi les 85 meilleurs projets issus de 1400 candidatures internationales. Le projet MissingLINK vise à doter les universités et établissements d’enseignement supérieur d’une plateforme leur permettant de renforcer durablement l’engagement et les échanges entre les différents membres de leur réseau académique (étudiants, diplômés, corps d’enseignement et de recherche). Ces réseaux, lorsqu’ils sont mis en valeur efficacement, sont en effet parmi les plus riches dont dispose un individu passé par l’enseignement supérieur. Combien d’experts dans la plupart des domaines techniques ou de gestion ? Combien de professionnels dans toutes les industries ? Combien d’étudiants à la tête d’initiatives ambitieuses, de projets de recherche, etc. ? En réalité, quel que soit le problème professionnel auquel vous êtes confronté, il y a fort à parier que quelqu’un au sein de votre réseau académique possède tout ou partie de la solution. Donner aux réseaux académiques leur rôle d’outil puissant est la mission à laquelle nous avons souhaité nous attaquer avec MissingLINK.
 
Emploi

Mon expérience précédente m’a porté à la tête de plusieurs projets industriels, en charge des nombreuses interfaces (clients, fournisseurs, partenaires, équipes techniques et fonctionnelles internes) et des aspects opérationnels, techniques et financiers liés aux projets. C’est dans la continuité de cette expérience et de ma capacité à manoeuvrer efficacement au point de convergence du management et de la technique que j’ai pris la fonction de C.O.O. (Chief Operating Officer - Directeur des Opérations) pour le projet MissingLINK.
Pour notre start-up, ce rôle central consiste à coordonner et synchroniser l’ensemble des activités du projet et permettre à l’ensemble des membres de l’équipe de travailler efficacement vers les mêmes objectifs. En comparaison d’une entreprise classique, un projet de start-up est une entité fragile, évoluant rapidement avec peu de moyens sur plusieurs fronts en permanence, afin d’effectuer des développements techniques, mais aussi d’identifier de nouveaux partenaires, de nouveaux soutiens commerciaux ou financiers, etc. Il s’agit également d’une entité extrêmement agile qui doit pouvoir s’adapter en permanence à son environnement, au fil des échanges avec ses partenaires et des difficultés ou opportunités rencontrées. Un effort de coordination et d’alignement efficace est donc essentiel afin de maintenir le potentiel de l’équipe à 100% et d’optimiser les ressources comptées du projet. Au quotidien, cela passe par la construction et la communication avec les équipes et les partenaires de la vue d’ensemble du projet, ainsi que la définition et la négociation des priorités pour le projet.
 
Réseau

N’étant pas membre de l’UPVD, il m’est difficile de m’exprimer sur ce réseau d’alumni spécifiquement. Néanmoins, je ne peux qu’apprécier la volonté affichée par l’UPVD d’offrir à leurs étudiants et alumni un réseau dynamique et mis en valeur. La mise en place de la plateforme AlumnForce (plateforme française très complète partageant le même esprit que notre projet MissingLINK) combinée à des évènements et une communication réguliers en sont la démonstration et fournissent de solides fondations pour le développement du réseau et l’engagement sur le long terme de ses membres.
 
Je conseillerais à l’ensemble des étudiants et alumni de ne pas sous-estimer leur réseau et de ne pas hésiter à y faire appel régulièrement, bien au-delà de leurs besoins de recherche d’emploi ou d’évolution de carrière. Il est essentiel de comprendre qu’un réseau solide repose sur le principe du “give and take”. Et il n’est pas nécessaire de donner avant de recevoir. Nous avons tous des choses à apporter : compétences, expériences, conseils, expertise, temps personnel… Et nous avons tous des besoins (avoués ou non) : problématiques professionnelles complexes, besoin de conseils, de mentorat, de ressources pour un projet, etc.
C’est faisant appel et en offrant à notre réseau universitaire qu’on le renforce et que l’on fait évoluer les cultures. Allez-y et considérez votre réseau universitaire comme une ressource “au quotidien”!
 
 
Projets

Nous avons malheureusement pris la décision de mettre un terme au projet MissingLINK durant les mois d’été 2014. Les principales raisons résident dans la viabilité difficile du modèle de vente institutionnelle visé (cycles de vente très longs et complexes), le manque de financements relai et la concurrence accrue des principaux fournisseurs de plateformes sociales sur le segment académique (LinkedIn, Microsoft et de multiples startups). Les enseignements de cette expérience entrepreneuriale ont été très riches et sont pour beaucoup directement transposables dans l’entreprise. Je suis pour ma part persuadé qu’il n’y a pas de voie unique entre l’entrepreneuriat et l’entreprise classique. Il s’agit de deux environnements qui partagent beaucoup de choses et peuvent réellement se compléter mutuellement. J’invite donc tous ceux qui ressentent en eux la fibre entrepreneuriale à oser sauter le pas lorsqu’ils identifient un projet prometteur et passionnant. L’écosystème français est d’ailleurs en plein essor ces derniers mois et les opportunités sont réelles. Je garderai pour ma part le contact avec cet écosystème très riche et apporterai soutien et mentorat à des porteurs de projets ambitieux.
 
Coordonnées
Pour tout échange relatif à ce témoignage, vous pouvez me contacter par email ou téléphone.
laurisbonnet@gmail.com
+33 6 40 19 82 57

248 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Loïc Tomissi: élu, géographe, urbaniste, entrepreneur, auteur et éternel étudiant

User profile picture

Carla Muti

06 mai

Interview

Hoang Vu Le: sortir des sentiers battus

User profile picture

Carla Muti

01 avril

Interview

Caroline Huguen, géophysicienne chez Total

User profile picture

Carla Muti

26 mars

upvd-alumni.fr