Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

UPVD alumni versus Covid 19 : David Angelats transforme le confinement en opportunité digitale

Publication

-

21/04/2020

Pas question de se laisser abattre au musée de Tautavel !Le centre de préhistoire installé à 30 km de Perpignan, s’est adapté dès le début du confinement afin de renouveler son offre pédagogique en version digitale. L’équipe s’est très vite mobilisée pour créer des contenus ludiques en 3D avec Real Illusions, un bureau d’études spécialisé en réalité augmentée. « On a déjà mis en ligne quatre quizz, un chaque semaine, où les visiteurs peuvent tester leurs connaissances sur la préhistoire. Avec plus de 60 000 connexions, et 700 bonnes réponses, le public est au rendez-vous ! », explique David Angelats directeur marketing et communication du musée. 



« L’idée n’est pas d’offrir une visite virtuelle car cela pourrait être contre-productif et dissuader les touristes de venir s’ils ont déjà tout vu. Mais on souhaite stimuler l'envie aux gens de visiter notre musée quand nous rouvrirons en offrant notamment 40 billets d’entrée aux gagnants. » L’enjeu est d’autant plus important que les 60 000 visiteurs annuels représentent la principale ressource financière du centre. Préparer la réouverture est donc primordial.

David a mis en place une communication efficace mais pas seulement. L’objectif est aussi de participer à l’opération « nation apprenante » du ministère de l’Education Nationale. « Avec la fermeture, ça nous laisse le temps de développer certains projets. Nous avions déjà commencé à produire du contenu pédagogique pour les élèves sur le web et le confinement est devenu une sorte d’accélérateur. On offre un accès gratuit  à de nombreuses ressources du centre pour aider à enseigner ou simplement s'intéresser aux 700 000 ans de préhistoire du site de Tautavel. "Le musée organise de nombreuses activités pédagogiques pour tous les publics

A 48 ans, cet alumni a donc dû s’adapter, se renouveler et innover. Passionné d’histoire, David travaille au musée de Tautavel depuis 22 ans. Diplômé d’une maîtrise d’histoire moderne après une année en école de gestion, il a constamment poursuivi sa formation professionnelle. « Aujourd’hui, je fais de la communication, je développe un programme « d’expériences » avec Airbnb, j’accompagne des journalistes… car j’ai suivi de nombreuses formations courtes en plus de mes éLe crâne de l'Homme de Tautavel  est le plus ancien fossile humain découvert en Francetudes universitaires. En fait il ne faut pas être fermé. C’est aussi ce que les études d’histoires nous enseignent : rester curieux. Je conseille vivement aux étudiants de compléter leur formation initiale avec des modules très pratiques afin d’être le plus opérationnel possible. »

En parallèle de sa carrière professionnelle, David est très investi au sein de la fédération française de badminton

Vice-président, il doit gérer toutes les conséquences de la crise sanitaire. « Le monde sportif s’est arrêté à la mi-mars. Ma fédération a suivi les recommandations de l’Etat, nous avons donc cessé les compétitions et fermé les salles d’entraînements. Mais depuis, nous avons dû analyser les conséquences juridiques, économiques et sportives…. On s’inquiète des conséquences budgétaires car si la pratique est interdite, les sportifs ne prendront plus de licences et l’impact budgétaire risque d’être important. Nous gérons aussi les athlètes de haut niveau qui partent aux JO. Le processus de qualification de l’équipe olympique française de badminton n’était pas terminé. Certain étaient qualifié mais pas tous… c’est donc compliqué de trouver une solution. On David Angelats diplômé d'une maîtrise d'histoire modernes’interroge aussi sur la rentrée sportive 2020 en septembre, si cela a lieu, va-ton avoir des sportifs qui vont vouloir reprendre des licences pour jouer en salle ? Il faut aussi s’occuper du volet social car 50 personnes travaillent au sein de la fédération. La moitié du personnel est rémunéré par le ministère des sports, les autres sont en chômage partiel. Le sport est une économie comme une autre et très impactée par la crise sanitaire. En ce moment, tous les bénévoles de la fédération, comme moi, enchaînons les réunions pour passer au mieux cette période de crise…"

Crédit photos : Denis Dainat, EPCC-CERP Tautavel 

718 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Publication

Retour en Images sur la Journée START’UP(VD) 2020 !

photo de profil d'un membre

Maxime JEAN

14 octobre

Publication

Retour en mots et en images de la 1ère Edition de la Journée Portes Ouvertes UPVD IN CUBE

photo de profil d'un membre

Maxime JEAN

28 septembre

Publication

PIXTRIP : rendre fun l'accès à la culture !

photo de profil d'un membre

Maxime JEAN

25 septembre